Musique : Gaston Gabaroche et Pierre Chagnon, Fred Pearly.
Livret : Albert Willemetz et Max Eddy, Raoul Praxy.
Conception : Emmanuelle Goizé, Gilles Bugeaud et Pierre Méchanick 
Direction musicale et arrangements : Emmanuel Bex 
Mise en scène : Stéphan Druet
Chorégraphie : Alma De Villalobos
Lumières : Christelle Toussine

Son : Julien Bénézet
Costumes : Denis Evrard


Orgue Hammond et claviers : Emmanuel Bex
Guitare et jeu : Antonin Fresson
Percussions : Tristan Bex
Avec : Julien Alluguette, Gilles Bugeaud, Fanny Fourquez, Pauline Gardel, Quentin Gibelin, Emmanuelle Goizé, Estelle Kaique, Pierre Méchanick.

 

 

La compagnie Quand on est Trois, Emmanuelle Goizé-Gilles Bugeaud-Pierre Mechanick, est à l'origine du projet et de sa conception artistique.

 

 

 

 

 

Emmanuel Bex, maître incontesté de l’orgue Hammond qu’il n’a de cesse de «dépoussiérer» depuis le début des années 1980, pianiste singulier, compositeur prolifique et pédagogue tout-terrain est un artiste engagé. Il est soucieux de transmettre des valeurs qu’il juge indissociables du jazz : le partage, la démocratie, l’ouverture, le « vivre ensemble ». Ses évolutions constantes et son appétit insatiable de nouveautés font de lui un musicien en fusion perpétuelle, au tempérament volcanique et aux idées foisonnantes, capable de s’adapter à tous les univers musicaux en communiquant sa personnalité unique à la moindre de ses interventions.

 

 
Stéphan Druet, metteur en scène et auteur pour qui la comédie, la musique et la danse sont indissociables. Depuis ses premiers spectacles de cabaret jusqu'à son dernier spectacle en tant qu'auteur, RENATA, en passant par Les Contes D'Hoffmann, dans le cadre des Opéras en plein air ou EVITA qu’il écrit et met en scène, son parcours est jalonné d'opéras-bouffes, opérettes, comédie musicales et récitals. Il retrouve Emmanuelle Goizé et Gilles Bugeaud pour OH-LA-LA OUI OUI après les avoir mis en scène avec la Compagnie LES BRIGANDS dans TA BOUCHE et TOI C’EST MOI, nommés aux Molières. Actuellement il met en scène « L’histoire du soldat » au Théâtre de Poche-Montparnasse pour lequel il vient de recevoir le Prix Laurent Terzieff du meilleur spectacle présenté dans un théâtre privé, et, les Caramels Fous au Théâtre le 13ème Art..
 

Alma De Villalobos, danseuse, chorégraphe et comédienne, fait ses débuts en Espagne comme sous la direction de Mario Gas, directeur du Teatro Espagnol à Madrid. Elle arrive en France pour travailler avec Jérôme Savary sur « Cabaret », « La Perichole », « Mistinguett » et « Irma la douce ».  Avec Jean Louis Grinda, sur « Chantons sous la pluie » « Simenon et Joséphine Baker » et « Certains l’aiment chaud ». En juin 2004, elle rencontre Chet Walker, disciple de Bob fosse, et elle devient son assistante dans « Cantando bajo la lluvia » en Espagne et « Dancing Man » en Norvège. Elle signe les chorégraphies de deux opérettes de la troupe les Brigands, « Ta bouche » et « Toi c’est moi » mise en scène de Stéphan Druet avec qui elle travaillera de nouveau sur la comédie musicale Audimat. Depuis 2010 elle est la chorégraphe de la troupe Les Caramels Fous, signant la mise en scène et les chorégraphies de « Pas de Gondoles pour Denise »  en 2012 et de « Il était une fois complètement à l’Ouest » en 2015. En 2017 elle se consacre au chorégraphies de «  Cirque plein d’airs » mise en scène de Stéphan Druet qu'elle retrouve en 2014 pour « Des Airs du Temps », puis en 2018 pour « Berlin Kabarett » au théâtre de Poche de Montparnasse.

 

       Denis Evrard
 
 
 
 
 
 
 
 

Christelle Toussine, après des débuts de technicienne pour l’événementiel et le théâtre, elle signe la lumière de plusieurs spectacles pour des artistes ou compagnies (Falak, Mali Dambé Foly, Bévinda, Nathalie Krajcik, Moulin de  Viry, Cie Opéra Piment, Le Cartel, Les Caramels Fous, Stephan Druet). La découverte de l’émotion qui naît de l’utilisation dramaturgique de la lumière est déterminante dans son choix de se consacrer désormais entièrement à la conception lumière. Elle collabore également à la régie lumière auprès d'autres concepteurs lumière tels que Philippe Lacombe, Yves Collet, Stéphanie Daniel  ou François Briault, autour de spectacles musicaux  (théâtre lyrique, chansons ou revue cabaret). Elle conçoit et réalise ses lumières en alliant la démarche créative à une solide expérience technique de terrain et des matériels. Son travail s’attache à trouver la lumière juste pour chaque projet, celle qui donne du sens.

 

Albert Willemetz est considéré comme un des pères de « l’opérette moderne ». 42 pièces "officielles" et 9 participations anonymes entre 1918 et 1939. Il aura collaboré avec tous les compositeurs importants de l’époque, et dirigé pendant trente ans le théâtre des Bouffes Parisiens. Il était incontestablement plutôt parolier que librettiste, ou si l'on veut plus porté sur la rime que sur la prose. Il impose d’ailleurs dès les années 1920 le terme et la technique des « lyrics », désignant les paroles chantées des comédies musicales. De plus, il composa plus de 3 000 chansons, interprétées par Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, Mistinguett, Arletty, Joséphine Baker, Danielle Darrieux, Pauline Carton, Fernandel, Bourvil, Dranem, Henri Garat, Victor Boucher, Jean Gabin, Pierre Fresnay, Michel Simon, Barbara, Léo Ferré, Suzy Delair, etc.

 

 
Gaston Gabaroche est un véritable homme-orchestre. C’est au départ un chansonnier, c'est à dire un compositeur qui interprète lui-même ses chansons. Il en écrit près de 500. A partir de 1927, il passe définitivement à la comédie musicale. Il était particulièrement doué dans l'exercice difficile des ensembles à plusieurs voix entrecroisées. Après 1938, il redevient acteur, dans de nombreux films et pièces de théâtre. Il compose encore des chansons jusque dans les années 40, en particulier pour son protégé Reda Caire. Sa dernière apparition au cinéma est dans "French Cancan" de Jean Renoir (1952) où il interprète Oscar... le pianiste répétiteur et chef d'orchestre !
 
 

Julien Alluguette est diplômé d’une licence en arts du spectacle à l’université Paris III, et issu du Cours Florent. En 2008, il joue à deux reprises au Théâtre Marigny, d'abord dans La Tectonique des sentiments, pièce écrite et mise en scène par Éric-Emmanuel Schmitt, puis dans la pièce Equus de Peter Shaffer, mise en scène par Didier Long. Ce rôle d'Alan Strang lui vaut une nomination en révélation théâtrale aux Molières 2009. Il joue ensuite sur la scène du théâtre du Rond-Point aux côtés de Judith Magre, pour Et l'enfant sur le loup de Pierre Notte, dans une mise en scène de Patrice Kerbrat, et dans Ma vie avec Mozart, accompagné d’Éric-Emmanuel Schmitt, à la Salle Gaveau. Au cinéma, il joue en 2010 dans Mystères de Lisbonne de Raul Ruiz, en 2013 dans Louise Wimmer de Cyril Mennegun et dans le film italien I bambini della sua vita du réalisateur Peter Marcias, pour lequel il reçoit le prix du meilleur acteur au Festival de Gavoi. En 2015, Julien Alluguette joue au théâtre dans Les vœux du cœur, mise en scène par Anne Bourgeois, au théâtre La Bruyère, pour lequel il est à nouveau nommé aux Molières 2016 en révélation théâtrale. Puis il interprète Arthur Rimbaud au Festival d'Avignon 20161 et au Théâtre de Poche Montparnasse, dans la pièce Rimbaud / Verlaine : Eclipse Totale (de Christopher Hampton), mise en scène par Didier Long. En 2018, il revient au Théâtre de Poche Montparnasse dans Histoire du soldat, mise en scène par Stéphan Druet, nommé aux Molières 2018 dans la catégorie Meilleur spectacle musical. Il est également auteur et metteur en scène de plusieurs spectacles : Cendrillon, Alpenstock, La piste aux ordures, Emma est une putain de princesse ou Peppa Pig au Casino de Paris, ainsi que des concerts d'artistes comme New Poppys et MTatiana.

 

 Tristan Bex, né en 1991 dans une famille de musiciens a commencé ses études musicales par l'étude du piano et de la percussion au CRR Aubervilliers dés son plus jeune âge. Une fois les diplômes de musique classique acquis, il se met également à la batterie jazz et étudie avec Simon Goubert, André Charlier, Franck Aghulon, Frédéric Délestré... Il apprend dans diverses structures (CRR d'Aubervilliers DEM FM, CRR de Versailles DEM jazz, Music Academy International, Centre des Musiques Didier Lockwood...). 
Jeune jazzman, il joue dans différents projets (big band et plus petits bands) auprès d' Olivier Temime, Francesco Bearzatti, Emmanuel Bex, Mamadou Traore, Abdouaye Traore, Jean-Philippe Viret et de nombreux musiciens émergeants de la scène jazz. Il collabore aussi à l'Orchestre EWA (répértoire brésilien), du rock (This Is Chronicles)... et de l’opérette ! ( Cie Quand on est Trois )

 

 

Gilles Bugeaud après ses études de chant au CNSMP, Gilles Bugeaud jalonne son parcours de rencontres et de fidélités : la Péniche Opéra, la Compagnie Les Brigands, les metteurs-en-scène Jean Lacornerie ou Charlotte Nessi sont autant de rencontres qui lui permettent d’explorer durablement ses répertoires favoris : opérette, opéra bouffe, comédie musicale. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il poursuit ses créations personnelles et collectives au sein de la compagnie « Quand on est trois » et de ses associés Emmanuelle Goizé et Pierre Méchanick.

 

 

 

 Antonin Fresson, Il obtient son D.E.M de guitare classique en 2011 au CRR La Courneuve-Aubervilliers et son D.E.M Jazz en 2014 au Conservatoire de Bobigny. Il participe aux stages de guitare d’Alberto Ponce (professeur à l’Ecole normale supérieure de Paris) de 2008 à 2010 ensuite avec Roberto Aussel (professeur au conservatoire de Cologne) en 2011. Ainsi que des stages au festival « Jazz à Séte » 2008 – 2012. Après des cours particuliers avec Jérôme Barde il devient l’élève de Tania Chagnot en cycle de perfectionnement au Conservatoire de L’Hay les Rose. Il étudie au Centre Des Musiques Didier LOCKWOOD depuis septembre 2014. Professeur de guitare dans de diverses structures, il est aussi remplaçant au Centre culturel de Rueil-Malmaison.

 

 

Pauline Gardel  a commencé la musique par l’apprentissage classique du piano pendant 15 ans, pour ensuite se tourner entièrement vers le chant et la composition.
Elle est soliste du choeur Alpha sous la direction de Catherine Atlani, et a tourné pendant plusieurs années avec le groupe FACE avec qui elle a achevé son 2ème album en collaboration avec Boris Bergman (2014). Elle est maintenant chanteuse-clavieriste du groupe The Gluteens (rock-electro). Son prochain album sortira en 2016. Sur scène elle a commencé en 2004 au théâtre La Bruyère sous la direction de Francine Walter-Laudenbach, et a rejoint la compagnie de Thibault de Montalembert en 2009. Elle a joué et tourné sous la direction de Antoine Bourseiller, Laurent Ferraro, Emilie Chesnais, Olga Kokorina, Attica Guedj, Jérémie Guiraud, Jean Lacornerie ou ces dernières années au Schauspielhaus de Stuttgart. Elle y interprète des textes de Jean-Luc Lagarce, Amélie Nothomb, Denis Kelly, Goldoni, Molière, Ismael Jude, Arthur Schnitzler…

 

Quentin Gibelin Artiste pluridisciplinaire, Quentin GIBELIN est formé au Conservatoire de Lyon en chant et en théâtre ainsi qu’au Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape dirigé par Maguy Marin en danse contemporaine. Depuis la fin de ses études il est amené à jouer dans des pièces d’une grande variété de style et d’esthétique. Ainsi dernièrement il est passé de la danse théâtre dans LES GENS QUI DOUTENT chorégraphié par Laurent Cébé, au théâtre de marionnettes dans SQUID mis enscène par David Girondin Moab, et plus anciennement de la comédie musicale BELL’S ARE RINGING mise en scène par Jean Lacornerie,  à un théâtre punk-rock comme dans ROMEO ET JULIET mis en scène par Vincianne Regattieri.

 

 

Emmanuelle GOIZÉ étudie le chant aux CNR de Boulogne-Billancourt et de Bayonne ainsi qu’au CNIPAL de Marseille. De 2000 à 2017, avec la compagnie Les Brigands, elle interprète 15 rôles dans des comédies musicales, opérettes et opéra bouffes. Parallèlement à ce compagnonnage elle travaille, entre autres, avec Marc Minkowski dans les opéras, La Flûte Enchantée et Didon et Enée, ou avec Jean-Michel Ribes dans son opéra-bouffe : René l’Énervé au théâtre du Rond-Point. Au théâtre du Châtelet elle crée le rôle de Lulu de Belleville lors de la redécouverte du Verfügbar aux Enfers de Germaine Tillon. Dernièrement, aux côté de J.J. Beineix elle interprète Le Cabaret Picasso sur des musiques originales de R. Wagner. Elle est à l’origine de plusieurs spectacles dont  : Incendie de Fauré avec le contrebassiste Nicolas Crosse ou OH-LA-LA OUI OUI avec Gilles Bugeaud, et participe à la création de la Compagnie Quand on est Trois.

 

Estelle Kaique, formée à la Guildhall school of music and drama de Londres pendant 6 ans, elle termine sa formation à L’école de l’opera de Paris puis entame ensuite une carrière soliste sous l’impulsion de Jean-Claude Malgoire (Cherubin, la messagère de l’Orfeo de Monteverdi. Melanto dans le Retour d’Ulysse de Monteverdi). Elle a abordé des rôles et des répertoires variés comprenant Dorabella de Cosi fan tutte, (Opera de Lyon),la chatte et l’écureuil de l’enfant et les sortilèges ou plus récemment Stefano dans Romeo et Juliette de Gounod ou Cupidon dans Orphée aux enfers. Ayant un goût prononcé pour la comédie, elle a également exploré le répertoire de l’opérette notamment avec la compagnie Les Brigands ainsi qu’au Festival d’Aix-en-Provence dans Orphée aux enfers d’Offenbach. Enfin, elle est membre depuis sa création de l’ensemble vocal féminin crée par Sabine Revault d’Allonnes, Essenti’elles, qui aborde un large répertoire de musique de chambre.

 

Pierre Méchanick a fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris,  il y obtient un Premier Prix d'Opérette en 1990. Il aborde les rôles " bouffe" du répertoire lyrique et joue plus d'une centaine d'ouvrages. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il écrit et interprète des spectacles, comme La Troisième Ligne, trio vocal comique sur scène et dans la dernière émission de Philippe Bouvard, Nel Haroun, Cabaret Oriental 1920 au Divan Du Monde, Café Allais à la Péniche Opéra, Le Chemin des Dames, récital qui rend hommage aux soldats de la Grande Guerre et au genre "Comique Troupier". Il met en scène également La Bohème et l'Elixir d'Amour au Festival de Gattières. Enfin, il crée aux côté d'Emmanuelle Goizé et de Gilles Bugeaud la Compagnie QUAND ON EST TROIS.

 

Fanny Fourquez a grandi en Inde jusqu'à l'âge de vingt ans. Elle s'installe à Paris pour suivre trois ans de formation intensive et se tourne rapidement vers la comédie musicale. Elle sera tour à tour: chanteuse, comédienne, danseuse, doublure puis rôle principal sur une dizaine de productions à Paris et en tournée. Piaf je t’aime, Fashion, Cléopâtre, Amor Amor, Dracula. Puis avec le metteur en scène Stéphane Jarny elle alternera pendant cinq ans résidences aux Folies Bergère et tournées des Zéniths sur Salut les Copains, Disco, Love Circus, puis Saturday Night Fever au Palais des Sports.
Suivront: Robin des Bois, la légende ou presque, La Revue Genevoise et plus récemment Mozart l’Opéra Rock pour la tournée asiatique.
Artiste pluridisciplinaire par formation et par choix Fanny est également auteur-compositeur.